Rechercher
  • team tamers

Dis, c'est quoi le bonheur au travail pour toi ?

Pour moi, le bonheur au travail, c'est me lever chaque matin sans avoir l'impression d'aller travailler car il faut garder en tête que l'étymologie du mot travail signifie "torture". Si chaque jour de travail est une torture alors on comprend mieux comment notre job peut nous rendre malade au point de remettre en question notre vie, de vouloir quitter ce monde et sa famille.


Pour moi, le bonheur au travail c'est me sentir assez libre pour prendre des décisions sans devoir me référer systématiquement à autrui.


Pour moi, le bonheur au travail c'est pouvoir exprimer mes idées, mes projets, mes rêves, mes ambitions à mes collègues et ma hiérarchie dans une ambiance chaleureuse, agréable, constructive et bienveillante.


Pour moi, le bonheur au travail c'est laisser exprimer ma créativité à travers mes compétences reconnues et soutenues par mes pairs.


Mais est-ce que tout le monde serait heureux au travail dans de telles conditions?


Pas exactement ! On a tous besoin de degrés différents d'autonomie, de plus ou moins de relations sociales, d'avoir un poste créatif ou non etc..


Mais alors comment faire pour savoir ce qui nous rend heureux au travail ?


Apprendre à se connaître est le chemin de la plénitude. Connaître ses besoins, ses envies, ses valeurs, ses motivations vont aider à choisir ou créer le job qui nous convient, ce sont les fondations de notre construction.


Comprendre le fonctionnement humain au centre des organisations est nécessaire pour atteindre sa vie professionnelle idyllique. (Oui ça existe ! )


Nos chers scientifiques ont mis en avant 3 besoins fondamentaux que l'on doit nourrir au travail pour ressentir un état de bien-être :

- besoin d'autonomie

- besoin d'affiliation

- besoin de compétences


Quand un besoin n'est pas suffisament nourri, on ressent un inconfort. Si ce manque est cumulé, l'inconfort devient un mal-être et une souffrance au travail.


On vit dans une société où tout va très vite, un monde qui veut nous faire croire qu'être opérationnel c'est ramper sans jamais s'arrêter, sans jamais se plaindre jusqu'à en crever !

On vit à 100 à l'heure en s'oubliant complètement et on finit par se dire qu'il est normal de souffrir au travail. On culpabilise même d'en arriver là.


L'influence de la société est forte, incroyablement puissante. La liberté commence le jour où chacun ose dire STOP. Oser crier que son travail le rend malade et qu'il n'y a rien de normal ni de faible à cela. Car si on rentre en souffrance au travail c'est que l'on s'est énormément investi(e).


N'oublions jamais qu'il est prouvé scientifiquement que ce sont les personnes les plus devouées et les plus consciencieuses qui sont frappées par un burnout ou une dépression au travail.


Si ces mots résonnent en vous, c'est que le travail est plus nocif que bénéfique.

À ce moment là, on peut connaître la théorie sur le bout des doigts, notre charge émotionnelle ne nous permet plus d'être objectif(ve).


C'est là qu'un Psychologue du Travail peut vous aider à retrouver votre chemin malgré le brouillard, à vous tendre la main pour du soutien et à franchir la montagne qui vous paraissait insurmontable.


Si vous êtes concerné(e), rapprochez-vous du monde libéral (Psychologues, Médecins) et/ou de vos acteurs de prévention en milieu de travail (médecine du travail et Ressources Humaines).


Stéphanie Barsotti

  • LinkedIn - White Circle
  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
  • YouTube - Cercle blanc

tamers - 128, rue de la Boétie 75008 Paris - France

contact@tamers.fr

tamers 2019 C tous droits réservés