Rechercher
  • team tamers

Savez-vous qu’environ 62% des métiers pourraient être réalisés à distance ?

La start-up Boostrs a récemment publié une étude démontrant que 62% des métiers sont éligibles au télétravail, au moins partiellement.


Vincent Lebunetel, cofondateur de Boostrs, affirme que : « Un métier compte en moyenne une vingtaine de compétences et si moins de 20% des compétences nécessaires à son exercice peuvent être exercées à distance, alors il ne peut pas être exercé à distance. En revanche, au dessus de 20%, ce métier devient "télétravaillable". Entre 20 et 80%, il est partiellement télétravaillable, et au-delà de 80%, on considère qu'il est totalement faisable à distance. »


Il va plus loin en précisant que globalement, « les métiers impliquant l’utilisation d’équipements, la présence d’autres personnes ou le fait de se rendre sur un lieu autre que le domicile de l’employé, restent peu concernés par le télétravail. En revanche, 80% des fonctions les plus courantes des entreprises (informatique, finances, juridique, RH, commercial, stratégie, marketing etc.) mobilisent plus de 90% de compétences réalisables en télétravail. »


Cette étude nous apprend également que plus nous sommes à un poste « avancé» dans la hiérarchie, plus nous sommes susceptible de télétravailler. En effet, les postes de manager ou encore directeur imposent de déléguer des tâches d’exécution et de piloter les projets de façon stratégique. Bien souvent, cela ne requièrent pas obligatoirement une présence physique, notamment grâce à tous les outils technologiques mis à disposition des salariés aujourd’hui. une étude démontrant que 62% des métiers sont éligibles au télétravail, au moins partiellement.


Vincent Lebunetel, cofondateur de Boostrs, affirme que : « Un métier compte en moyenne une vingtaine de compétences et si moins de 20% des compétences nécessaires à son exercice peuvent être exercées à distance, alors il ne peut pas être exercé à distance. En revanche, au dessus de 20%, ce métier devient "télétravaillable". Entre 20 et 80%, il est partiellement télétravaillable, et au-delà de 80%, on considère qu'il est totalement faisable à distance. »


Il va plus loin en précisant que globalement, « les métiers impliquant l’utilisation d’équipements, la présence d’autres personnes ou le fait de se rendre sur un lieu autre que le domicile de l’employé, restent peu concernés par le télétravail. En revanche, 80% des fonctions les plus courantes des entreprises (informatique, finances, juridique, RH, commercial, stratégie, marketing etc.) mobilisent plus de 90% de compétences réalisables en télétravail. »


Cette étude nous apprend également que plus nous sommes à un poste « avancé» dans la hiérarchie, plus nous sommes susceptible de télétravailler. En effet, les postes de manager ou encore directeur imposent de déléguer des tâches d’exécution et de piloter les projets de façon stratégique. Bien souvent, cela ne requièrent pas obligatoirement une présence physique, notamment grâce à tous les outils technologiques mis à disposition des salariés aujourd’hui.


Allez-vous davantage télétravailler depuis que le confinement a imposé cette méthode ? 


Posts récents

Voir tout

Quand est-ce qu’on s’marre ?

Rire libère des endorphines et de la dopamine qui déclenchent des sensations de plaisir et un sentiment d'euphorie favorisant l’apprentissage, la motivation et l'attention. Rire nous rend donc plus pr

  • LinkedIn - White Circle
  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
  • YouTube - Cercle blanc

tamers - 128, rue de la Boétie 75008 Paris - France

contact@tamers.fr

tamers 2019 C tous droits réservés